X

NOS DRÔLES ACTUS

Conseils visibilité

Comment faire une analyse sémantique pour améliorer son SEO ?


Comment faire une étude sémantique SEO : schéma

Sommaire de la FAQ sur l’analyse sémantique :

Qu’est-ce que l’analyse sémantique en référencement naturel ?
À quoi sert une étude sémantique ?
Comment fonctionne la recherche sémantique sur les moteurs de recherche ?
Étude sémantique et mots clés : les erreurs à ne pas faire avant de commencer
Quelles sont les étapes de l’étude sémantique ?
Dans quel cas l’étude sémantique est-elle utile ?

 


Qu’est-ce que l’analyse sémantique en référencement naturel ?

 

L’analyse sémantique pour le SEO est l’étude des mots-clés et intentions de recherche des internautes. Il s’agit de comprendre ce qui les intéresse, ce qu’ils veulent savoir, et comment répondre à leurs attentes. Pour cela, il est nécessaire de relier cette recherche à un contexte et à un secteur d’activité.

 

À quoi sert une étude sémantique ?

 

L’étude sémantique permet d’identifier les points de rencontre possibles entre votre entreprise/service et vos clients potentiels. En identifiant les attentes de vos prospects et en ayant conscience de ce que vous pouvez leur apporter, vous serez à-même de leur proposer un contenu de qualité. Ils trouveront ainsi votre entreprise lors de leur parcours de recherche et se souviendront de vous au moment d’acheter.

 

Comment fonctionne la recherche sémantique sur les moteurs de recherche ?

 

Les moteurs de recherche mettent la priorité sur la recherche sémantique. Les mises à jour de l’algorithme de Google visent à améliorer la compréhension du sens des mots et des intentions de l’utilisateur. Ces changements lui permettent d’être plus performant sur la corrélation entre le résultat de recherche proposé et les attentes de l’internaute. Google souhaite être un moteur de réponse et non un moteur de recherche.

Alors que 20% des recherches effectuées sont inédites, il est nécessaire, pour satisfaire les internautes, de comprendre parfaitement le sens de leurs demandes. Les utilisateurs cherchent des phrases de plus en plus longues, notamment avec l’essor de la recherche vocale.

 

Analyse sémantique et mots clés : les erreurs à ne pas faire avant de commencer

 

Avant de commencer une étude de mots-clés, il faut faire attention à certaines mauvaises pratiques. Veillez à être bien spécifique et à choisir des mots-clés qui correspondent à votre activité. Voici deux exemples d’erreurs fréquentes dans la réalisation d’une analyse sémantique :

 

1. Confondre les mots clés et les valeurs que l’on souhaite transmettre.

Par exemple, si je possède un hôtel à Angers, mes mots-clés seront plutôt « hôtel centre-ville Angers » que « chaleureux ». Pour ne plus faire cette erreur, positionnez-vous toujours en tant que client qui recherche un hôtel à Angers : quels résultats allez-vous trouver si vous tapez « chaleureux » sur Google ? Sûrement pas ce que vous cherchez !

 

2. Se positionner sur une requête trop générale ou qui vous mettrait en concurrence avec un secteur d’activité trop large.

Essayez toujours d’être le plus spécifique possible, vous aurez peut-être moins de volume de recherche mais les personnes qui trouveront votre site seront parfaitement qualifiées.

Par exemple, si je suis un ESAT et que je propose des hébergements aux personnes en situation de handicap, je vais éviter de me positionner sur la requête « hébergement Angers » car je serai alors en concurrence avec tous les hôtels, locations ou gîtes de la région ! Il vaudra mieux alors affiner notre mot-clé en choisissant par exemple « hébergement travailleur handicapé Angers ».

Quelles sont les étapes de l’étude sémantique ?

 

1. Identifier les métiers clés de votre secteur d’activité.

  • Quel est votre métier ? La réponse à cette question vous permettra d’identifier vos requêtes principales. Vous pouvez y ajouter une localité si votre activité se concentre dans une ville ou une zone définie. Pour nous, par exemple, la requête principale serait « agence de communication Angers ».
  • Quels sont vos services phares ou ceux que vous souhaitez mettre en avant ? Il serviront de base à la construction d’une liste de mots-clés secondaires et de requêtes longue traîne.

 

2. Se mettre à la place de l’utilisateur.

Cela peut paraître évident, mais trop souvent oublié ! Mettez-vous à la place de vos clients pour comprendre ce qu’ils cherchent. Essayez par exemple de répondre à ces questions :

  • Quelles expressions de recherche peuvent-ils taper pour vous trouver ?
  • Quels sont leurs freins à acheter votre service et comment pouvez-vous les lever ?
  • Quelles sont les questions qui reviennent souvent ?
  • De quelles informations liées à votre activité peuvent-ils avoir besoin ?

Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez aller plus loin dans la connaissance de vos clients et l’identification de ses besoins, des outils comme les personae ou le parcours d’expérience clients (UX) peuvent vous aider. Notre agence de communication propose des réunions créatives sur-mesure au cours desquelles vous pouvez, par exemple, travailler sur ces sujets.

 

3. Vérifier la pertinence de vos mots clés grâce à l’utilisation d’outils digitaux :

Pour perfectionner votre étude sémantique pour le SEO, certains outils de référencement vous seront utiles :

  • Analyser les SERP de Google : tapez votre requête dans Google et analysez sa première page de résultats . Vous aurez des indications sur ce que recherchent les internautes et comment vos concurrents répondent déjà à ces questions. Votre objectif ? Faire mieux qu’eux !
  • Google Suggest : lorsque vous commencez à écrire dans la barre de recherche, Google vous suggère une suite. Elle correspond à ce que d’autres utilisateurs ont déjà cherché. Cela peut donc vous donner d’autres idées pour enrichir vos expressions clés.
  • Google Trends : cet outil vous donne des informations sur les tendances de recherche, la popularité d’un terme, dans le monde ou dans une zone précise.
  • Ranxplorer : entrez votre requête dans l’outil et testez les onglets “cocon sémantique”, “questions liées” ou “mots clés liés” qui vous donneront des idées pour compléter votre liste et trouver les bons mots.
  • Answer the public et Also Asked : la différence entre les deux est subtile ! Answer the public fournit une liste de questions issues de l’auto-complétion de Google, tandis que Also Asked propose des questions liées que d’autres utilisateurs ont cherchés, ainsi que les liens entre elles.
  • Google Keyword planner : présent dans l’interface de google Ads, c’est un outil de planification de mots clés qui estime les performances potentielles des termes de recherche.

 

4. Identifier les mots-clés prioritaires : ceux qui ont le plus fort potentiel.

 

Lorsque vous arrivez à cette étape, il se peut que vous ayez identifié un grand nombre de sujets et requêtes possibles. Pas de panique !

Grâce aux outils présentés ci-dessus, mettez en relation niveau de concurrence, pertinence et volume de recherche de votre requête. Un juste milieu entre ces trois points vous aidera à sélectionner les mots-clés adaptés à votre offre et à un bon positionnement dans les résultats de recherche Google.

Un fois que vous aurez récolté et trié ces informations, vous pourrez réfléchir à la meilleure stratégie pour intégrer ces sujets dans vos contenus. Pages statiques ou actualités, cette analyse sémantique vous permettra d’identifier les sujets à traiter pour créer un contenu utile. Cette étude doit servir de pilier lors de la construction ou la refonte de votre site : elle vous aidera à créer une arborescence pertinente.

N’oubliez pas d’intégrer des FAQ et des tutoriels sur vos pages web : souvent négligés, ils peuvent devenir vos meilleurs alliés en SEO.

 

Dans quel cas l’étude sémantique est-elle utile ?

 

Pour résumé, l’analyse sémantique est la base de votre stratégie de visibilité sur Internet. Elle est utile pour identifier les mots-clés à intégrer à votre site (dans les titres de vos pages, balises meta description et meta titre, balises alt, paragraphes de texte…) pour améliorer votre référencement naturel et mieux vous positionner dans les résultats de recherche. Mais ça va bien au-delà !

Cet outil vous permet de prendre de la hauteur sur votre métier, d’identifier plus clairement vos objectifs, de mieux comprendre vos clients.

Elle servira de base à l’ensemble de vos actions de communication sur Internet : création de votre stratégie SEO, de l’arborescence de votre site, d’un calendrier de publication, ça peut également être une base pour lancer des campagnes payantes SEA sur Google Ads (anciennement Google AdWords).

 

Ces articles pourraient également vous intéresser :